MUSEO CIVICO DI STORIA NATURALE
Ferrara - Italy

Sommario delle sezioni presenti in questa pagina:



Salta il menù principale e vai al menù delle sezioni in evidenza
Salta il menu correlato a questa pagine e vai ai contenuti
Salta i contenuti e vai al login

Contenuti

sei in: index > Histoire
Histoire
Elia RossiL'origine du musée d'histoire naturelle

En 1862 la chaire d'histoire naturelle fut établie dans l'Université de Ferrare, qui appartenait alors à l'administration communale; dans le même temps fut décidée la création d'un musée spécifique pour les sciences naturelles. Les collections qui constituèrent le premier musée étaient très modestes; il y avait la collection des minéraux, qui avait été donnée à la moitié du dix-huitième siècle par le chanoine Antonio Marescotti au précédent musée municipal, quelques spécimens zoologiques africains qui avaient été envoyés vers 1850 par le médecin Elia Rossi, qui avait sa résidence en Egypte. Les collections étaient gardées par Giuseppe Antonelli, gardien du Musée Municipal depuis 1825. Selon l'inventaire qu' il avait rempli avec diligence, le musée contenait 3.222 spécimens minéralogiques, dont 535 avaient été donnés par Antonelli lui-même, 70 spécimens zoologiques seulement, plus 12 caissettes d'insectes. En 1864, le Conseil communal décida de confier la direction du nouveau musée et la chaire d'histoire naturelle à Galdino Gardini, enseignant au Liceo Regio et dans les écoles techniques de Ferrare : le 26 Mai 1872, le musée d'histoire naturelle de Ferrare fut inauguré solennellement dans les pièces de l'ex-couvent delle Martiri en rue Roversella. Le musée en occupait trois salles. Ses collections s'étaient considérablement accrues et augmentèrent davantage pendant les vingt années suivantes, jusqu'à embrasser tous les aspects principaux des sciences naturelles.Gardini s'occupa si assidûment des rapports parmi les donateurs et les bienfaiteurs (Elia Rossi, Angelo Castelbolognesi, Enea Cavalieri, Angelo Fiorini, Angelo Conti) que, sous sa direction, le patrimoine s'éleva jusqu' à plus de 74,000 spécimens de zoologie, minéralogie, géologie, paléontologie et ethnographie.


Galdino GardiniDécadence et renaissance

Lorsque Gardini partit en retraite en 1892, le musée fut fermé, officiellement pour dresser le second inventaire général. Entre temps, en 1923 , à la suite de la réforme de Gentile, l'Université municipale devint l'Université d'Etat, alors que le Musée restait sous l'égide de la municipalité. En 1937, les collections partiellement démembrées, furent réunifiées et transférées dans un nouveau siège, son emplacement actuel, en plein centre ville qui faisait partie d'un véritable " barreau de la culture " fortement voulu par l'administration fasciste pour satisfaire son exigence de prestige. Ce fut seulement dans l'immédiat après-guerre, lorsque la direction fut confiée à Mario Francesco Canella, professeur à l'Université de zoologie et anatomie comparée, que le musée retrouva sa vitalité. Né à Venise en 1898, cet autodidacte très déterminé plein de tempérament cultivait des intérêts pluridisciplinaires qui lui avaient permis de franchir brillamment toutes les étapes de la carrière universitaire. Selon ses idées en matière de didactique, l'organisation du musée devait être à la fois sobre et efficace pour rendre facilement compréhensibles les critères de classification naturelles. Il fit installer de nouvelles vitrines d'exposition et se chargea de récupérer tous les objets noircis par la fumée et abîmés par la patine du temps. Il enrichit le musée avec l'acquisition de nouveaux spécimens dont certains remarquables, comme le calque de plésiosaure et le crâne de tyrannosaure. Il n'oublia pas d'intercaler parmi les objets des photos, des dessins et des diagrammes. Le nouveau musée fut inauguré en 1952 et Mario Francesco Canella présida aux destinées du musée jusqu' en 1978. L'actuelle organisation du musée est restée presque identique. Bien que la restructuration du parcours du musée ait été nécessaire, une section du musée de Canelli a été conservé telle quelle, pour transmettre le modèle d'une identité que il avait fortement voulue.


Les années récentes

Mario F. CanellaEn 1982, Fausto Pesarini, naturaliste et biologiste spécialisé en entomologie a été nommé directeur du musée. Depuis, le musée est entré dans une phase de modernisation fonctionnelle et structurelle qui n'est pas encore terminée. En 1987 le musée a inauguré sa section écologique ayant pour but de conduire des recherches sur le territoire et de rédiger une revue scientifique spécialisée," Les cahiers de la station écologique ", qui est arrivée au treizième numéro. Dans une première période, des collaborateurs externes avaient été chargés de s'occuper de la " Station écologique ". Depuis 1990 elle est gérée par une chercheur universitaire en titre, titulaire d'une maîtrise en biologie.Toujours en 1990, le conservateur pour la zoologie des vertébrés fut engagé. En 1996 on lui a adjoint le conservateur pour la Geopaléontologie. Dans les années suivantes, l'activité de recherche s'est intensifiée et une section pour la didactique a été inaugurée, afin que toutes les écoles puissent mieux suivre et comprendre le parcours de l'exposition. Puisque la gestion directe de la section didactique se révéla trop onéreuse pour les finances du musée, celle-ci est aujourd'hui gérée par une association spécialisée qui a signé une convention. L'année 1999 a été une année très importante pour le musée; la nouvelle section " Ambiente Terra " a été inaugurée; projetée et organisée par le personnel scientifique du musée avec des critères muséographiques originaux, cette nouvelle section porte sur l'interprétation et l'évolution de l'environnement. Dans la même année, le site Internet du musée a été créé par le personnel interne et est désormais géré par le chercheur de la station d'écologie. En plus, toujours en 1999 une seconde revue a été officiellement lancée, " Les Annales ", destinée à la publication d'articles de zoologie et paléontologie ; enfin, dans la même année 1999 , une série de cours de perfectionnement pour l'identification des invertébrés terrestres a été mise en place. Sponsorisés par le Ministère pour la sauvegarde de l'environnement, par la société italienne d'écologie et par la société entomologiste Italienne, ils s'adressent aux étudiants Universitaires et post- Universitaires. Depuis lors, le musée a consolidé son rôle d'importance nationale avec le développement d'initiatives importantes dans la recherche et dans la divulgation. Tout récemment, une réorganisation des activités du musée a été entamée dans le but d'intéresser un plus large public, adulte en particulier, et de consolider et formaliser les rapports de collaboration existants avec les autres institutions très importantes (Université, parcs régionaux) dans les domaines naturaliste et scientifique de l'Emilie-Romagne.
 

Login


 
 
 
codice XHTML 1.0 valido!codice XHTML 1.0 valido! icona livello di conformità AA, W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 - livello di conformità AA, W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0